BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Internet- Intranet > L’Ina s’offre un nouvel intranet pour se construire une (...)

L’Ina s’offre un nouvel intranet pour se construire une identité

vendredi 18 février 2005, par Collecte CND R.L

L’Institut national de l’audiovisuel se dote d’un outil qui cherche à refléter une nouvelle image de marque : ouvert, participatif et moderne.

A l’occasion de ses trente ans, l’Ina (Institut national de l’audiovisuel) a décidé de dépoussiérer son intranet, lancé en juin 1999. La nouvelle version obéit à une stratégie globale de modernisation de l’institut.

"Nous allons passer d’un intranet classique d’information à un vrai portail d’entreprise, avec une partie transversale et des rubriques personnalisées", explique-t-on à la direction de la communication de l’Ina. Le lancement du nouveau service est prévu pour le 15 février prochain.

L’objectif de ce nouvel Intranet est, selon l’Institut, de construire une identité d’entreprise, pour une équipe de près de 1.000 personnes, répartie sur plusieurs sites, dans le Val-de-Marne, les Yvelines, ainsi que dans les six délégations régionales (Lyon, Marseille, Toulouse, Lille, Strasbourg et Rennes).

Après le passage des archives de l’analogique au numérique et la refonte du site Internet, la remise à plat de l’intranet est donc la dernière pierre du chantier de modernisation de l’Institut.

L’Ina espère également profiter de ce nouvel outil pour favoriser les synergies entre les secteurs d’activité.

Depuis 1999, l’intranet n’avait pas guère évolué : seules la possibilité de télécharger des formulaires avait été ajoutée aux fonctions de base d’information, ainsi que des bases de données et des applications workflow.

Désormais, le personnel pourra aussi gérer en ligne ses renseignements, son agenda, participer aux forums, partager des documents ou encore utiliser sa messagerie.

Pour Patrice Bertrand, directeur des opérations chez Smile, l’une des deux agences qui a participé à la réalisation de l’intranet, cette dernière fonctionnalité est décisive.

"C’est la killer-application, qui garantit une utilisation optimale de l’intranet. Il n’est d’ailleurs pas si fréquent de basculer la messagerie sur un intranet." En phase avec son secteur, l’Ina proposera également des extraits sonores et vidéos.

Autre particularité : l’intranet a été développé en open-source. "C’est une solution qui ne convient pas à tout le monde, explique Patrice Bertrand. Mais, dans ce cas, c’était approprié".

Pour justifier son choix, l’agence détaille les aspects que souhaitait développer l’Institut : une forte gestion de contenu décentralisé, venant aussi bien de la DRH que de la communication par exemple, un vrai besoin de groupware (agendas personnels et partagés, gestion des tâches, projets, etc.) et une orientation de portail interactif, avec notamment la mise à disposition des décomptes RTT, des congés ou des informations des ressources humaines.

Grâce aux nouveaux services, l’Ina espère augmenter la fréquentation de son intranet, qui tournait jusqu’alors à 70.000 pages vues par mois. L’investissement pour la refonte du site a été de 43.000 euros.

Le travail sur la partie graphique a été confié, lui, à l’agence LP-Active Partner.

L’Ina ne compte pas s’arrêter là et devrait faire vivre son intranet, en développant, à terme, la dématérialisation des procédures et le travail partagé.

Le projet prévoit également d’étendre les services à des profils "groupes de travail" ou "métiers". En revanche le projet d’une newsletter, envisagé un temps, a été gelé pour le moment.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette