BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Société de l’Information et du Savoir > Gestion des Connaissances > La méthode MKSM

La méthode MKSM

Jean-Louis ERMINE

mardi 4 juillet 2006, par anass


La démarche de MKSM est une démarche de recueil des connaissances. Elle consiste à modéliser les connaissances, point de vue par point de vue auprès des “ sources de connaissances ” de l’entreprise. Il s’agit essentiellement des détenteurs du savoir : experts, spécialistes, ou de documents de références (mais avec des personnes capables de les expliquer).

C’est une tâche qui n’est pas évidente à organiser : il faut identifier l’ensemble des connaissances “ critiques ” à analyser (on commence en général par un sous-ensemble qui sert de “ pilote ” pour envisager le déploiement par la suite) ; identifier le “ réseau du savoir ” qui est rattaché à cet ensemble ; convaincre et rassembler les intervenants autour d’entretiens ; organiser des comités de lecture, des confrontations, des validations qui aboutissent, non pas à une validation formelle (théoriquement impossible pour un ensemble de connaissances au plus haut niveau dans une entreprise particulière), mais à un consensus dans un réseau déterminé de personnes ; organiser, dès le début, la confidentialité du résultat ; mettre en place la démarche de changement qu’une telle action ne manque pas d’engendrer.

La méthode MKSM conduit à la réalisation d’un livre de connaissances. Plutôt que de constituer un recueil de synthèses techniques, on a adopté une organisation structurée en plusieurs points de vue pour mieux appréhender les différentes connaissances prises en compte. À la différence d’un livre classique, l’organisation par points de vue permet une lecture non linéaire pour explorer les différents constituants ainsi que les interactions associées.

Source : Jinnove.2001.Auteur :Jean-Louis ERMINE

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette