BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Génie Logiciel > L’Afrique vote pour le libre

L’Afrique vote pour le libre

lundi 13 décembre 2004, par Collecte CND R.L

Le logiciel libre comme outil de développement des nations. Les utilisateurs et les pouvoirs publics ont mis en avant ce lien étroit lors des premières rencontres africaines des utilisateurs de logiciels libres à Ouagadougou (Burkina Faso), au début du mois d’octobre.

La bonne ambiance ne cache pourtant pas la gravité de l’enjeu pour les pays africains francophones et, au-delà, pour le continent entier.

La promotion des TIC est désormais au coeur des préoccupations des dirigeants.

Et même dans les pays les moins avancés, comme le Burkina Faso. « Nous devons donc faire preuve de plus de créativité que les autres. Il nous faut faire des choix technologiques compatibles à la fois avec nos ressources et nos engagements internationaux, notamment en matière de propriété intellectuelle et de droit d’auteur », argumente Justin Thiombiano, le ministre des Postes et Télécommunications burkinabé.

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette