BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > E-Learning > Les futurs enseignants confrontés aux TIC : changements dans (...)

Les futurs enseignants confrontés aux TIC : changements dans l’attitude, la motivation et les pratiques pédagogiques

Thierry KARSENTI, Lorraine SAVOIE-ZAJC, François LAROSE.

mardi 10 octobre 2006, par anass


La présente étude porte sur les tendances, enjeux et défis liés à l’intégration des TIC dans la formation à la profession enseignante et dans la pratique enseignante. Elle a pour objectif de mieux comprendre le changement opéré chez les futurs enseignants confrontés aux TIC (à partir de l’innovation pédagogique que représente les cours « en ligne »), sur le plan de leur motivation face à l’intégration des TIC en pédagogie universitaire, de leurs attitudes face à ce nouveau mode d’apprentissage, de leurs pratiques pédagogiques en salle de classe.

L’expérience de médiatisation de cours sur le Web réalisée à l’Université du Québec à Hull a permis de constater qu’un changement s’opère chez les futurs enseignants lorsqu’ils sont confrontés aux TIC dans leur formation pratique ; un changement sur le plan de leur motivation à apprendre avec les TIC, un changement d’attitude face à l’intégration des TIC en pédagogie universitaire, mais aussi un certain changement - pour le quart des étudiants ayant participé à l’expérience - sur le plan de leurs pratiques pédagogiques en salle de classe. Leur expérience vécue en tant qu’apprenants - une intégration des TIC dans le cadre de leurs cours - est également susceptible de soutenir chez eux une attitude favorable à l’intégration des TIC, ou encore de créer des conditions favorables à la modification des structures représentationnelles du rôle ou de l’utilité des TIC soit par rapport à leur apprentissage ou à leur pratique d’enseignement (stages ou pratique future). Celles-ci, possiblement parce qu’elles ont été expérimentées dans un contexte socioconstructiviste, sont alors vues comme des outils d’apprentissage pour lesquels l’apprenant accroît son autonomie, son sens critique parce que lorsque confronté à des dilemmes, il doit trouver des sources d’information crédibles et pertinentes afin de répondre à son questionnement.

Source :ULG.Auteurs :Thierry KARSENTI, Lorraine SAVOIE-ZAJC, François LAROSE.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette