BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Internet- Intranet > L’Inra débroussaille ses 327 sites Internet

L’Inra débroussaille ses 327 sites Internet

Nicolas RAULINE, JDN

jeudi 17 mars 2005, par Collecte CND R.L

L’Institut de recherche agronomique s’est engagé dans la refonte globale de ses sites. Maître mot de ce vaste programmme : coordination.

A l’occasion du Salon de l’Agriculture, qui fermé ses portes le 5 mars dernier à Paris, l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) a décidé de réviser sa stratégie sur le Web.

L’organisme s’est engagé dans un projet de refonte de l’ensemble de ses 327 sites (Inra national, régionaux, centres de recherche, etc.), qui a déjà abouti à une nouvelle version du portail institutionnel Inra.fr.

D’ici la fin de l’année, tous les instruments Internet de l’Institut auront bénéficié d’un grand toilettage, la prochaine étape étant l’ouverture des nouveaux sites régionaux, dès le mois d’avril.

Le but était avant tout d’apporter une cohérence éditoriale, souligne Isabelle Blanc, chef de projet Web à l’Inra. Chacun des sites avait une existence propre, sans véritable relation avec le site national. Nous avons donc décidé de repartir de zéro et de tout reconstruire." Cette volonté de cohérence s’appuie sur le déploiement d’un nouvel outil.

Désormais, chaque site peut assurer une gestion homogène de ses contenus, l’Institut s’appuyant pour ce faire sur une solution open source, ezPublish. "Cette solution permet d’imposer du contenu des sites nationaux aux sites régionaux mais aussi de faire remonter des contenus régionaaux vers le national", résume Badr Chentouf, consultant senior chez Smile, l’agence qui a travaillé avec l’Inra sur le projet.

La refonte a également abouti à un réaménagement des rubriques sur le site institutionnel, avec deux axes majeurs : améliorer la communication de l’Institut et accroître la visibilité des informations produites.

Au passage, le graphisme a été remodelé, pour se diriger vers des couleurs plus liées aux activités de l’Inra. C’est Altays qui est chargé de ce chantier design.

Cette refonte s’accompagne d’une touche plus humaine sur les rubriques ? Une partie "portraits" a été ajoutée, "afin d’humaniser et d’illustrer le propos" explique Isabelle Blanc. La rubrique "hommes et femmes" entre aussi dans cette catégorie. Il s’agit de la partie RH du site, qui permet de communiquer sur les différents métiers qui composent l’Institut.

Pour l’espace information, l’Inra a choisi de mettre en ligne progressivement une grande partie de ses recherches. Des dossiers seront spécialement conçus pour le site, le premier étant consacré à la biodiversité. L’Institut se donne comme objectif de publier deux dossiers par an sur Inra.fr.

Il pourrait aussi être amené à réaliser des travaux communs avec des sites d’autres organismes publics, avec lesquels il est déjà amené à collaborer, comme le ministère de la Recherche ou le ministère de l’Agriculture.

également son intranet. Ce chantier interne pourrait démarrer dès cette année.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette