BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Science de l’Information et Bibliothéconomie (Généralités) > La science de l’information ou le poids de l’histoire

La science de l’information ou le poids de l’histoire

Hubert Fondin

vendredi 22 décembre 2006, par anass


La Science de l’Information (SI) est en France depuis les années 70, à côté de la Science de la Communication (SC), l’une des deux composantes des Sciences de l’Information et de la Communication (SIC). Un malaise est cependant perceptible parmi les chercheurs en SIC car est-ce bien sa place ? Autrement dit, y a-t-il une réelle communauté scientifique autour des SIC ? Tous les chercheurs en SI se reconnaissent-ils comme appartenant à une "interdiscipline centrée sur l’étude des processus de l’information et de la communication relevant d’actions organisées, finalisées, prenant ou non appui sur des techniques, et participant des médiations sociales et culturelles"

La question se pose surtout chez les chercheurs de la SI car nombre d’entre eux considèrent leur science comme une science autonome, quasi-exacte, avec son objet, "l’information", objet réel, objet quasi-physique, objet sur lequel des traitements sont réalisés au moyen de l’ordinateur, des TIC, et de toutes sortes d’outils et de techniques spécifiques.

Plan

- Introduction

- L’histoire de la SI

- Le débat autour de la vision « historique » de la SI

Conclusion

Source :Les Enjeux de l’information et de la communication.2005. Auteur :Hubert Fondin


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette