BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Les effets de la diffusion des TIC sur la croissance potentielle

Les effets de la diffusion des TIC sur la croissance potentielle

Gilbert Cette, Jacques Mairesse et Yusuf Kocoglu

mercredi 7 février 2007, par anass


L’émergence et la diffusion des technologies de Pinformation et de la communication (TIC) amènent une augmentation durable des gains de productivité, entretenue par l’amélioration continue et rapide des performances de ces produits. Cette augmentation des gains de productivité est de nature a élever le rythme de la croissance potentielle.

La diffusion des TIC peut avoir des effets durables sur la croissance potentielle de moyen-long terme, via les effets de substitution capital-travail (capital deepening) et les gains de productivité globale des facteurs (PGF), et des effets plus transitoires de court-moyen terme lies a l’ajustement retardé des salaires sur les gains de productivité. Au sein de l’effet de moyen-long terme, le partage entre les composantes capital deepening et gains de PGF depend fortement de conventions comptables et tout particulièrement de la prise en compte de l’amélioration des performances des TIC dans les indices de prix correspondent. L’effet de court-moyen terme depend quant a lui principalement du mode de formation des salaires.

L’évaluation empirique des deux types d’effets de la diffusion des TIC sur l’offre potentielle (par rapport a une situation théorique extreme sans TIC) est inévitablement tits fragile. Cependant, les ordres de grandeur auxquels aboutissent les éléments de chiffrages présentés montrent que l’enjeu est considérable. L’effet de moyen-long terme est important : la croissance potentielle annuelle serait accélérée d’environ deux point aux Etats-Unis et de un point en France. L’effet transitoire de court¬moyen terme est d’ampleur assez faible : l’offre potentielle serait augmentée de 0,05 % 0,15 % durant la période de diffusion des TIC, le NAIRU étant lui-même abaissé de 0,1 a 0,2 point.

Source :Matisse.2002.Auteurs :Gilbert Cette, Jacques Mairesse et Yusuf Kocoglu


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette