BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Internet- Intranet > L’Internet : un reflet de la concurrence des souverainetés

L’Internet : un reflet de la concurrence des souverainetés

BENYEKHLEF Karim

lundi 12 février 2007, par anass


La mise en place des inforoutes entraîne une démultiplication des échanges d’information. La circulation de l’information n’est pas un phénomène nouveau. Toutefois, la technique de la numérisation et l’interconnexion des réseaux permettent aujourd’hui de diffuser et de transmettre des informations à de grandes distances, à un coût minime et dans des temps très rapides. Cette circulation sans entraves de l’information n’est pas sans soulever des difficultés. Le contenu des informations numérisées et transmises sans égard aux frontières nationales peut heurter les prescriptions législatives que l’on retrouve dans les ressorts nationaux. En effet, bien que la liberté d’information soit aujourd’hui un principe reconnu en droit international1, on reconnaît également aux législateurs la possibilité de faire prévaloir certains intérêts concurrents, comme la sécurité nationale, la protection de la morale ou la lutte contre la propagande haineuse, par exemple. Or, la mise en oeuvre de ces limitations, légitimes au regard du droit international, apparaît ardue, voire illusoire, dans le contexte des inforoutes. L’Internet constitue, à ce propos, un exemple parfait de la difficulté d’exercer un contrôle sur la circulation de l’information.

Source : UM. Auteur :BENYEKHLEF Karim


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette