BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Génie Logiciel > L’ECONOMIE DU LOGICIEL.

L’ECONOMIE DU LOGICIEL.

Francois Horn

mardi 10 avril 2007, par anass


La frequence de ces evenements et leur couverture mediatique peuvent s’expliquer par le fait que les logiciels jouent un role de plus en plus important au sein des technologies de l’information et de la communication, et de ce fait dans l’ensemble de la vie economique et sociale.

En effet, les logiciels occupent une place croissante au sein des technologies de l’information et de la communication. Et l’importance de ces technologies ne peut qu’augmenter dans des societes ou l’information et les connaissances sont de plus en plus déterminantes. Des expressions comme societe de l’information ou economie fondee sur les connaissances designent l’expansion de biens et services informationnels, mais egalement le role que jouent l’information et les connaissances dans la production de l’ensemble des biens et des services, et dans le fonctionnement de l’economie. Pour certains auteurs, qui ne manquent pas de bons arguments, les technologies de l’information et de la communication seraient d’ailleurs a la base d’un nouveau paradigme technico-economique.

Ce que revele egalement la diversite des faits marquants de l’actualite de l’economie du logiciel, c’est que celle-ci apparait comme un monde de contrastes et de paradoxes.

Ce qui frappe en premier lieu l’observateur de ce secteur, c’est que, quelle que soit la dimension etudiee, l’economie du logiciel presente des caracteristiques apparemment contradictoires. L’economie du logiciel est le lieu ou se sont baties les plus grandes fortunes lors de la derniere decermie, mais elle peut étre egalement le siege d’une intense activite materiellement desintéressée comme l’ont montre les efforts consentis pour developper des logiciels libres. Le logiciel est a la fois le type de produit qui est le plus frequemment approprie illegalement, et une activite qui genre des taux de profits sans precedents historiques.

Source :Université de Lille.These de Doctorat en Economie Industrielle.2000. Auteur :Francois Horn

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette