BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Société de l’Information et du Savoir > La mémoire de la société de l’information

La mémoire de la société de l’information

Jean-Michel Rodes, Geneviève Piejut, Emmanuèle Plas

vendredi 4 mai 2007, par anass


Les cinquante dernières années ont vu le développement très rapide d’une informatisation de la société. Le phénomène est si massif, change tellement les contours de nos civilisations que l’on parle maintenant de Société de l’information. En quatre vagues successives la même impulsion a créé les conditions, les prémisses et, très vite ensuite, l’inflation d’un patrimoine numérique  :

• jusqu’aux années soixante-dix : archivage des premières données informatiques issues des sites centraux et des calculateurs scientifiques,

• dans les années quatre-vingts : développement très rapide des supports d’édition numérique : au premier rang le CD audio, mais également les CDRom multimédia et les jeux vidéo sur console,

• dans les années quatre-vingt dix : mise en place de la télévision et la radio numériques par satellite,

• au tournant du millénaire : interconnexion généralisée des réseaux et développement foudroyant d’Internet et de ses applications Web et mail notamment.

La vague de l’informatisation qui a déferlé sur nos sociétés pendant plus d’un demi siècle atteint aujourd’hui une forme de maturité ; sans doute y aura-t-il d’autres vagues, mais en se retournant vers ce passé d’avant le flux on ne peut qu’être saisi par l’étendue des transformations qui auront touché tous les secteurs de l’information, de la création et des savoirs – en fait toute notre culture.

Source : UNESCO. Auteurs :Jean-Michel Rodes, Geneviève Piejut, Emmanuèle Plas

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette