BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Les STIC aux Etats-Unis - Février 2006.Le calcul à haute performance aux (...)

Les STIC aux Etats-Unis - Février 2006.Le calcul à haute performance aux Etats-Unis - Microsoft et l’écosystème mobile

Jean-Philippe Lagrange

mercredi 30 mai 2007, par anass


1- Le calcul à haute performance aux Etats-Unis Le calcul à haute performance donne lieu à une forme de compétition internationale, dont les chefs de file sont les Etats-Unis et le Japon. Il a fait l’objet d’une couverture médiatique significative lorsque le Japon a dépassé les Etats-Unis dans le Top500 en 2002, puis lorsque ces derniers ont repris la tête en 2005, avec un IBM Blue Gene installé au Lawrence Livermore National Laboratory (qui dépend de la National Nuclear Security Administration du Department of Energy - DOE). Si IBM apparaît comme l’acteur majeur actuel, en étant le constructeur de près de la moitié des machines classées au Top500, il ne s’agit pas de la réussite d’une société privée isolée, mais bien d’un effort fortement appuyé par le gouvernement.

2- Microsoft et l’écosystème mobile Le secteur des télécommunications est un secteur prioritaire pour Microsoft, qui ne cherche toutefois pas à devenir un acteur spécifique du secteur mais à profiter des phénomènes de numérisation de la société et de convergence des terminaux pour diffuser plus largement son offre logicielle. Le segment logiciel du marché mobile représentera, selon Strategy Analytics, un débouché de près de 5 milliards de dollars en 2007.

Source : Bibliost2i.2006.Auteur :Jean-Philippe Lagrange

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette