BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Internet- Intranet > Quels savoir-faire les utilisateurs réguliers du Web acquièrent-ils (...)

Quels savoir-faire les utilisateurs réguliers du Web acquièrent-ils ?

André Tricot, Béatrice Drot-Delange,Béatrice Foucault, Rachid El Boussarghini

lundi 4 juin 2007, par anass


RÉSUMÉ.

Lors d’une tâche de recherche d’information sur le Web, un utilisateur mobilise sans doute des savoir-faire en navigation sur le Web et des connaissances dans le domaine du contenu de la recherche d’information. Nous nous demandons si une « compensation » est possible entre ces deux registres de connaissances. L’expérience décrite dans cet article a été menée auprès d’utilisateurs réguliers et de non-utilisateurs du Web. Les résultats de l’expérience montrent surtout une sur-utilisation peu efficace du Web par les utilisateurs réguliers (ils consultent de nombreuses pages Web peu pertinentes), et ne nous permettent pas de conclure quant à un effet de compensation. Cependant, ils nous conduisent à faire l’hypothèse de l’existence de deux registres de savoir-faire dans l’utilisation efficace du Web : des savoir-faire « instrumentaux » et des savoir-faire « informationnels ». Ces derniers concerneraient l’évaluation de l’état du besoin informationnel, de la pertinence des documents sélectionnés et des instruments disponibles.

Il semblerait qu’un usage régulier du Web développe les savoir-faire instrumentaux mais pas les savoir-faire informationnels.

Source :SavoirsCDI. Auteurs :André Tricot, Béatrice Drot-Delange,Béatrice Foucault, Rachid El Boussarghini


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette