BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Génie Logiciel > Les données personnelles à la merci des logiciels libres

Les données personnelles à la merci des logiciels libres

par Antoine Pitrou

jeudi 9 juin 2005, par Collecte CND R.L

Nos aïeux conservaient leur correspondance la plus intime dans une malle que leurs petits-enfants considéraient avec étonnement lorsqu’ils héritaient du patrimoine familial. Notre correspondance moderne, si nous choisissons de la livrer sous forme électronique, risque hélas de ne pas jouir de la même pérennité.

L’informatisation croissante de la société ne concerne pas seulement les échanges d’informations. Elle concerne aussi leur conservation en lieu sûr, et l’accès aux données archivées. Cette tendance s’est généralisée depuis quelques années et touche désormais nos propres vies privées.

Malgré l’aspect instinctivement dérangeant d’une juxtaposition des notions d’informatique et d’intimité, l’exemple du téléphone qui, en quelques décennies d’un temps technologique plus lent, est passé d’une invention extravagante à un outil banal et incontournable de la communication privée, devrait nous convaincre qu’il s’agit d’une question sérieuse.

Les entreprises l’ont bien compris, qui - de « Copains d’Avant » à « Microsoft Passport .NET » - proposent des solutions censées faciliter (en les centralisant) la gestion des données intimes, mais visent en réalité à en industrialiser l’exploitation commerciale.

Dans le cadre de notre combat pour la liberté des utilisateurs et des usages, nous formulons pour notre part le principe suivant : lorsque des données sont partie intégrante de notre vie privée et de notre histoire intime, nous sommes en droit d’espérer y accéder quel que soit le logiciel et l’époque à laquelle elles ont été stockées.

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette