BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Traitement de l’Information > Numérisation > Collaborer pour de nouveaux services culturels en ligne.Le protocole (...)

Collaborer pour de nouveaux services culturels en ligne.Le protocole OAI

Muriel Foulonneau

vendredi 23 décembre 2005, par anass


la mutualisation des ressources culturelles sur l’Internet

Depuis plusieurs années, le secteur culturel présente sur Internet la richesse de ses ressources et exploite les potentialités des technologies de l’information. Les établissements culturels ont, dans certains cas, harmonisé leurs catalogues et instruments de recherche en ligne. Mais la numérisation de leurs ressources et la création de nouveaux types de contenus culturels a fait naître de nouvelles opportunités pour la coopération entre établissements et la réalisation de sites Internet mutualisés. L’accès en ligne aux ressources culturelles a contribué à moderniser leur service et à atteindre un public beaucoup plus vaste.

Les données culturelles sont présentées sur Internet dans de nouveaux contextes, par exemple en les liant à des informations provenant de différents secteurs culturels, musées, bibliothèques, archives, service de l’Inventaire.... et en offrant de nouveaux modes d’accès pour valoriser les ressources. Une approche transversale et multi-sectorielle des données culturelles s’est ainsi développée et de nouveaux formats et standards apparaissent.

Cette évolution est guidée soit par le souci d’élargir l’accès aux ressources culturelles, soit par des projets de plus en plus nombreux de services en ligne communs à plusieurs établissements grâce à la mutualisation des données.

L’Internet permet en effet à l’utilisateur d’avoir accès à de nombreuses ressources culturelles, présentées sous différents formats, images, son, vidéo, textes, contenus interactifs. Face à la fragmentation des connaissances culturelles en ligne, de nouveaux services peuvent fournir un accès clair et cohérent au capital culturel numérique.

Le protocole de collecte de métadonnées de l’Initiative des archives ouvertes (OAI-PMH) est fondé sur des métadonnées qui constituent la richesse même des établissements culturels. Il permet d’agréger les métadonnées des ressources patrimoniales dans un emplacement central tout en laissant les ressources sous la responsabilité de leur créateur (l’établissement culturel responsable) ou d’un fournisseur de services spécialisé capable d’en assurer la maintenance. Les établissements peuvent donc maintenir une base ou un site correspondant à leurs propres besoins et permettre à d’autres établissements de construire d’autres systèmes d’accès à leurs données.

Le protocole OAI aide ces établissements à rendre leurs collections plus visibles et accessibles grâce à des services à valeur ajoutée, dans de nouveaux secteurs, à atteindre de nouveaux publics grâce à un investissement unique relativement faible, la mise en place d’un entrepôt OAI. L’organisation des rôles entre des fournisseurs de contenus et des fournisseurs de services (bases de données en ligne, expositions virtuelles ou autres) peut conduire à une diffusion numérique des données culturelles plus adaptée au contexte de l’Internet en incluant tous les types de contenus.

Source : Relais Culture Europe. Janvier 2004. Auteur : Muriel Foulonneau

Documents joints

  • Le protocole de collecte de métadonnées de l’Initiative des archives ouvertes (OAI-PMH) est fondé sur des métadonnées qui constituent la richesse même des établissements culturels. Il permet d’agréger les métadonnées des ressources patrimoniales dans un emplacement central tout en laissant les ressources sous la responsabilité de leur créateur (l’établissement culturel responsable) ou d’un fournisseur de services spécialisé capable d’en assurer la maintenance. Les établissements peuvent donc maintenir une base ou un site correspondant à leurs propres besoins et permettre à d’autres établissements de construire d’autres systèmes d’accès à leurs données.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette