BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Internet- Intranet > Moteurs de Recherche > Moteurs de recherche : Quaero, le "Google européen", sera présenté en (...)

Moteurs de recherche : Quaero, le "Google européen", sera présenté en janvier

mercredi 28 décembre 2005, par anass


Le tour de table et les objectifs du projet seront présentés à l’AII dans la deuxième moitié de janvier, a déclaré à l’AFP Jean-Luc Moullet, vice-président en charge des solutions logicielles du groupe Thomson, chef de file du projet.

Thomson est l’un des principaux propriétaires au monde de brevets concernant les technologies de compression numérique (Mpeg2 et Mpeg4 notamment).

Quaero ("chercher", en latin) avait été annoncé par le président Chirac lors du Conseil des ministres franco-allemand à Reims en avril. Ce projet vise à réunir les technologies nécessaires à la création d’un moteur de recherche multimédia, permettant donc de retracer les documents photo, vidéo ou audio et texte.

En même temps que Quaero, les dirigeants français et allemands avaient lancé un projet de bibliothèque numérique européenne. Ces annonces intervenaient alors que Google venait d’être obligé de décider une pause dans son projet de numérisation de 15 millions de livres, afin notamment de répondre aux critiques concernant les droits d’auteur.

En lui-même, Quaero n’entre pas sur le terrain de la bataille culturelle, mais est un projet technologique, pour la création d’un moteur de recherche plus sophistiqué que Google, et dédié à la vidéo, selon un des participants au projet.

Pour contrer aussi Google, mais aussi Yahoo ou MSN, le Japon a annoncé un projet de développement d’un moteur de recherche national, qui sera soutenu par les géants Fujitsu, Nec, Matsushita, NTT et la télévision publique NHK.

Quaero s’appuiera sur des techniques avancées de transcription, d’indexation et de traduction automatiques de documents audiovisuels multilingues, la reconnaissance et l’indexation d’images.

Ce projet d’"Airbus du numérique" a pour premiers partenaires, outre Thomson, Deutsche Telekom et France Télécom, des entreprises de technologie (Bertin Technologies, Exalead, Jouve, LTU et Vecsys) et des instituts de recherche et des fournisseurs de contenus.

Dans les instituts de recherche figurent l’Inria (Institut national de la recherche en informatique et en automatique), l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) et l’IMSI-CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et CLIPS/MAG.

Les instituts de recherche allemands RWTH-AAchen et Université de Kalrsruhe en sont également membres. Il y a aussi des fournisseurs de contenus, comme l’INA (Institut national de l’audiovisuel) et Studio Hambourg.

Quaero sera le premier projet labellisé par l’Agence pour l’innovation industrielle, en principe vers le mois de mars. Les discussions sont actuellement dans la dernière ligne droite pour finaliser la part de chacun au sein des partenariats.

Les négociations pour l’entrée de nouveaux partenaires, notamment le groupe français d’électronique de défense Thales, sont encore en cours. Mais elles devraient aboutir dans les prochaines semaines, selon des participants au projet.

Outre Thales, un grand groupe industriel allemand dont l’identité devrait également faire son entrée dans le projet.

Source :Le JournalDuNet. Le 27 décembre 2005


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette