BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Gestion des systèmes d’information > Bibliothèques > L’UNESCO soutient la formation sur les bibliothèques numériques en (...)

L’UNESCO soutient la formation sur les bibliothèques numériques en Afrique

UNESCO

mercredi 4 janvier 2006, par anass


La rencontre organisée par l’UNESCO, la COSALC (Coalition of South African Library Consortia) et Sivulile, une initiative sud-africaine pour le libre accès, a réuni 30 participants venus d’Ethiopie, du Lesotho, de Namibie, de la Nouvelle-Zélande, du Swaziland, du Soudan et du pays organisateur, l’Afrique du Sud.

Le séminaire fait partie des activités organisées par la COSALC et Sivulile (« nous sommes ouverts » en isixhosa) pour promouvoir les modèles de libre accès dans les échanges d’information et renforcer les capacités des professionnels de l’information africains. L’objectif est de soutenir la création de bibliothèques numériques et de former les archivistes et bibliothécaires africains à l’utilisation des outils électroniques et à la promotion de l’accès aux ressources en ligne.

Un pas de plus a été fait dans cette direction avec le séminaire qui s’est déroulé au Cap sous la direction de Ian Witten, de l’Université de Waikato. En effet, les participants ont eu l’occasion d’assister à des séances de formation pratique sur la création et la personnalisation de bibliothèques numériques. Le professeur Witten fait partie de l’équipe de développement du logiciel Greenstone.

Les résultats préliminaires d’une enquête sur les bibliothèques numériques en Afrique, menée par l’UNESCO et l’Université de Waikato, ont également été présentés au séminaire. Des chercheurs africains ont étudié au cours des derniers mois le niveau de connaissance/utilisation, les besoins en matière de formation et la viabilité des bibliothèques numériques. A partir de ces résultats, des recommandations ont été proposées concernant les actions de sensibilisation, la formation et le support technique nécessaires pour que les bibliothèques numériques jouent un rôle plus important dans le développement du continent. Le problème de la localisation et de la prise en charge des langues africaines a fait l’objet d’une attention particulière. Les résultats complets de cette étude seront disponibles au cours du premier trimestre 2006.

Dans toute l’Afrique, l’information sur la santé, l’agriculture, l’éducation, l’histoire, la culture et dans bien d’autres domaines est indispensable pour aider les citoyens, les gouvernements et l’ensemble de la société civile à faire face aux problèmes quotidiens et améliorer leur vie. Le logiciel de création de bibliothèques numériques Greenstone répond à ce besoin en offrant des outils pratiques pour collecter, organiser, présenter et diffuser l’information sur le web ou sur CD-ROM. 

La suite logicielle Greenstone a été développée par l’Université néo-zélandaise de Waikato, l’ONG belge Human Info et l’UNESCO. Greenstone permet aux utilisateurs d’organiser, de créer et de publier des collections numériques de fichiers électroniques sur le web ou sur CD-ROM. Il s’agit d’un logiciel à code source ouvert, libre et gratuit, avec une interface utilisateur prenant en charge 38 langues. Il est utilisé par un nombre croissant d’établissements d’enseignement, d’organisations de la société civile, de gouvernements et d’institutions publiques dans le monde entier, pour diffuser l’information dans de nombreux domaines, des livres électroniques aux techniques agricoles les plus innovantes.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette