BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Société de l’Information et du Savoir > SMSI > SMSI Tunis : Driss Jettou expose la politique du Maroc dans les (...)

SMSI Tunis : Driss Jettou expose la politique du Maroc dans les NTI

mardi 10 janvier 2006, par anass


Le Premier ministre, Driss Jettou, a souligné, jeudi à Tunis, l’efficience et l’apport de la politique d’avant-garde adoptée par le Maroc dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (TIC) et l’aspect multidisciplinaire de sa stratégie "volontariste et concertée".

Dans un discours prononcé devant les participants aux travaux de la 2e phase du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), M. Jettou a rappelé que le Maroc était parmi les premiers pays en développement ayant adopté une politique d’avant-garde "volontariste" visant à libéraliser les services des télécommunications, tout en veillant à les doter de moyens financiers nécessaires. Il a ajouté que le Maroc faisait partie des pays fondateurs du Fonds international de solidarité numérique, conscient de l’importance de son rôle dans la réduction du fossé numérique surtout entre les Etats africains et le reste des pays du monde.

Il a également affirmé que la politique du Maroc avait réalisé d’importants résultats, car le nombre des abonnés au téléphone portable a dépassé 10 millions, soit plus du tiers de la population marocaine et celui des utilisateurs d’Internet a atteint environ quatre millions grâce notamment à l’adoption du système ADSL.

Il a, en outre, indiqué qu’en harmonie avec les orientations de la première phase du SMSI, tenue en décembre 2003 à Genève, le Maroc a adopté une stratégie "concertée et volontariste", et ce, en parfaite coordination avec le secteur privé et les composantes de la société civile pour accélérer son intégration dans la société de l’information et de la communication autour de deux axes fondamentaux, à savoir la réduction de la fracture numérique par le biais, entre autres, de l’élargissement davantage de l’accès des personnes, des entreprises et des secteurs publics aux TIC et du développement d’une industrie nationale de l’information et de communication, ainsi que les services opérant dans ce domaine.

M. Jettou a mis l’accent sur l’apport de la politique de libéralisation du secteur de l’information et de la communication, de la mobilisation des ressources propres nécessaires et de la bonne gouvernance qui ont joué un rôle catalyseur dans la création de la dynamique escomptée et la réalisation des objectifs de la stratégie nationale marocaine. Il a également souligné que ce Sommet mondial constitue une étape importante pour évaluer le suivi de la mise en œuvre du Plan d’action adopté par la première phase du SMSI à Genève et des engagements pris dans ce sens. Pour M. Jettou, la rencontre de Tunis donne aussi l’opportunité pour faire le bilan du travail accompli et des pas franchis sur la voie de la réduction du fossé numérique entre Etats riches et pauvres.

M. Jettou a évoqué les défis à relever par toutes les parties concernées en vue de consolider les fondements de la société du savoir, estimant que ce Sommet constitue également une occasion pour élaborer une stratégie globale jouissant d’un soutien économique et financier de la communauté internationale et des organismes financiers internationaux, laquelle stratégie est basée sur l’entraide entre Etats riches et pauvres permettant de passer de la phase d’élaboration des visions à celle d’exécution. Concernant l’enseignement, M. Jettou a évoqué le programme ambitieux qui a nécessité une enveloppe budgétaire de 100 millions de dollars pour la connexion de 8.600 établissements d’enseignement aux réseaux Internet au Maroc, dont bénéficieront plus de 6 millions d’élèves. Il a souligné que le Maroc a franchi des étapes importantes dans la mise en œuvre du programme "e-gouvernement" et le lancement des services en ligne. L’accent est mis actuellement, a-t-il ajouté, sur la création des technopoles pour les industries, les équipements et divers services informatiques nationaux et internationaux.

Il a indiqué, en conclusion, que le Maroc fonde un grand espoir sur ce Sommet et ses résultats répondant aux attentes des peuples, surtout ceux des pays pauvres et en voie de développement, en offrant l’opportunité de construire un nouveau partenariat basé sur une coopération fructueuse, l’échange d’expertises et d’expériences, ainsi que l’édification d’une société internationale du savoir et de l’information ayant pour fondements la paix, la stabilité, la coexistence et l’interaction entre les cultures.

Par ailleurs, le Premier ministre a visité le stand marocain au Palais des expositions du Kram où sont exposées et mises en relief les potentialités dont dispose le Maroc dans le domaine des TIC et des télécommunications et les réalisations accomplies par les différents secteurs concernés par le développement de la société du savoir et de l’information : gouvernement, secteurs public et privé, associations, organisations et société civile. Le stand marocain donne également une idée sur la stratégie marocaine et ses différents axes. M. Jettou a, également, effectué une tournée à travers des stands de différents exposants : pays, organisations, entreprises, organismes nationaux, régionaux et internationaux qui participent à cette manifestation technologique qui prend fin aujourd’hui.

Source :APC. Le 22/11/2005


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette