BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Essaouira Digital City.Lancement de l’autoroute du savoir et de (...)

Essaouira Digital City.Lancement de l’autoroute du savoir et de l’ouverture au monde

Mohamed Rial

mardi 24 janvier 2006, par anass


Inspirée de l’esprit de l’INDH, cette expérience pilote fera certainement parler d’elle dans les mois à venir dans la mesure où elle constitue une approche novatrice de développement humain à travers le savoir technologique et en temps réel SVP. Un lancement envers l’autoroute du savoir et de l’ouverture au monde en plein ère des NTIC.

Essaouira Digital City, c’est le nouveau grand chantier que vient d’ouvrir la Cité des Alizés à travers un partenariat associant la Fondation espagnole « Bits Inspiring People », le Ministère du Développement Social et de la Solidarité et l’Association Essaouira-Mogador.

Appuyé par la Province et le Conseil Municipal, ce partenariat a été scellé par une convention signée à Dar Souiri par M. Luis Cifuentes, Président de la Fondation espagnole, le Ministre Abderrahim Harouchi, M. André Azoulay, Pour l’Association Essaouira-Mogador, M. Abdeslam Bekrate, Gouverneur de la province d’Essaouira et Mme Asmae Chaâbi, Présidente du Conseil Municipal.

Le projet est ambitieux puisqu’il vise à mettre en place en cinq ans, 10.000 ordinateurs qui seront installés en priorité dans les foyers en situation précaire à Essaouira et alentour, dans la Province. Une expérience pilote va être mise en œuvre immédiatement au bénéfice d’une cinquantaine de familles et à travers la création de cinq centres de formation équipés de 20 ordinateurs chacun.

Cet équipement donnera accès à des contenus multimédia interactifs pour la formation et l’information ainsi qu’à un programme spécifique d’e-learning traitant entre autres de l’éducation à la citoyenneté, du soutien scolaire et de l’alphabétisation.L’ensemble de ces contenus seront développés et diffusés progressivement à travers la technologie Wi-Max et un comité ad-hoc a été constitué localement pour en assurer le suivi.

Pour M. André Azoulay ce projet qui s’inscrit sur la durée aidera Essaouira à contourner en partie son enclavement. Il s’agit, a-t-il déclaré, du lancement d’une autre autoroute, celle du savoir et de l’ouverture au monde. Grâce à la souplesse et aux capacités du Wi-Max, Essaouira, dans son espace urbain et rural, pourra à terme être récepteur, émetteur et acteur d’un projet global optimisant les possibilités qui nous sont désormais accessibles grâce aux nouvelles technologies de l’information, contribuant à la réduction de la fracture numérique, a relevé M. Azoulay, ce projet s’inscrit dans l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en apportant aux foyers qui sont socialement fragiles et aux familles qui sont dans une situation précaire, la possibilité d’accéder aux technologies les plus avancées.

Pour sa part, M. Harouchi a fait savoir que cette initiative permettra à 10.000 familles défavorisées de tirer profit de matériels informatiques et des nouvelles technologies dans ce domaine, ainsi que de programmes de formation, de sensibilisation, d’éducation, de soutien scolaire et autres, et ce, a-t-il expliqué, grâce à une nouvelle technologie qui sera généralisée dans le futur à d’autres villes et provinces du Royaume.Mettant en relief les efforts déployés par les différentes parties partenaires pour la concrétisation de cet accord de coopération le Ministre a souligné que ce projet va sans nul doute contribuer au développement humain pour une large frange de la population.

La Fondation Bits Inspiring People ( Bip) est classée comme Fondation d’intérêt public sous l’égide du Ministère du travail et des affaires sociales du Royaume d’Espagne. L’un de ses principaux objectifs vise à permettre l’accès aux technologies de l’information à une large frange de la population, en fournissant des moyens multimédia interactifs et en créant des réseaux d’appui virtuels en faveur des populations dont l’accès à ces technologies est difficile. Plus de 300.000 personnes en Espagne accèdent à Internet à travers les facilités offertes par cette Fondation.

En effet, la Fondation Bip Bip qui est derrière ce projet et d’autres aux Maroc, a été créé par un groupe de chefs d’entreprises solidaires qui ont décidé de rapprocher les nouvelles technologies des classes défavorisées, dans un esprit de cgrande solidarité intellectuelle. L’action de la Fondation a connu une croissance rapide grâce à l’appui de Faktoria, incubateur d’entreprises technologiques qui a vu le jour dans le but de produire des ressources économiques pour les programmes sociaux de la Fondation.

Pour sa part la Fondation Essaouira Mogador, apporte à travers ce projet pilote, la preuve une fois encore de son implication dans le développement culturel dans le milieu souri, avec une touche qui lui est propre. A savoir innover, lancer des défis, être leader pour inspirer les autres, concrétiser une vraie culture de proximité et une approche citoyenne qui intègre l’ouverture d’esprit et l’ouverture au monde, comme stratégie fondamentale qui reflète la richesse du patrimoine civilisation et humain du Royaume. Décidément la Cité des Alizés ne cessera jamais de nous surprendre agréablement. Bonne continuation.

Source : L’opinion.Le 24/01/2006.Mohamed Rial


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette