BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Gestion des systèmes d’information > Quelques problématiques de conception et d’étude des systèmes (...)

Quelques problématiques de conception et d’étude des systèmes d’information distribuée.

Maryse Carmes et Jean-Max Noyer

jeudi 26 janvier 2006, par anass


L’ imbrication croissante, entre les 3 nets (inter-extra-internet) plus ou moins dynamiquement enchevêtrés, constitue une nouvelle étape de l’adoption des technologies numériques et de leurs usages par les organisations. L’enjeu est notamment de dépasser une logique de partition des espaces de communication (telle qu’elle peut encore être posée entre communication interne et communication externe par exemple). Par rapport à l’organisation, ceci n’est pas un nouveau problème (dans les années 60, Michel Crozier pensait déjà l’organisation comme un système aux frontières poreuses) mais dans notre cadre, où déplacement et renégociation des frontières sont à l’oeuvre, cette question se repose fortement. D’une manière générale, la convergence des 3 nets tend à révéler ici encore la nécessité de reconsidérer les notions « de dedans » et « de dehors », repositionnement illustré au milieu des années 90 par « l’entreprise étendue ». Dans une acceptation « extensive », elle n’intègre pas seulement les partenaires de l’organisation (fournisseurs, clients) mais aussi toutes les « parties prenantes » y compris salariés bien sûr mais aussi administrations, actionnaires, concurrents, in fine l’environnement général de l’organisation.

Source.Archive Sic.Le 11 Novembre 2005. Auteurs :Maryse Carmes et Jean-Max Noyer

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette