BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Science de l’Information et Bibliothéconomie (Généralités) > Documents, ressources, données : les avatars de l’information (...)

Documents, ressources, données : les avatars de l’information numérique.

Sylvie Lainé-Cruzel

lundi 6 février 2006, par anass


Toute tentative de définition ou de clarification sur ce qu’est le document numérique relève d’un défi un tant soit peu tautologique : le document numérique sera ce que nous déciderons de désigner ainsi. Notre approche consiste ici en effet à tenter de clarifier les principes qui pourraient nous amener à décider, au sein d’un continuum d’objets numériques de natures très diverses, lesquels peuvent porter le nom de document, et à quel titre ils pourront ou non le porter. Nous essaierons d’identifier les processus et les caractéristiques qui nous permettront de décider si un objet numérique est ou non un document.

En ceci notre manière de poser le problème est un peu différente de celle qui a été adoptée au sein du réseau RTPDoc, et qui s’exprime dans le document collectif « Document : forme, signe et médium, les reformulations du numérique ». En effet, la synthèse signée Roger T. Pédauque est construite suivant le principe suivant : dans un premier temps examiner ce qu’est le document traditionnel, ses fonctions, et en quoi il constitue un objet de recherche fécond ; puis, dans un deuxième temps, analyser les conséquences de sa mutation vers le numérique, et la transformation subséquente des pratiques, et des questionnements des chercheurs.

Nous allons dans notre analyse partir des fonctions portées par le document traditionnel [1], [2], pour essayer d’identifier si - et comment - ces fonctions sont portées et renouvelées par les objets numériques, et comment elles s’y expriment.

Source : ArchiveSic.Juillet2004.Auteurs : Sylvie Lainé-Cruzel

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette