BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Traitement de l’Information > Numérisation > BIBLIOTHEQUE NUMERIQUE EUROPEENNE : Rapport de synthèse et plan (...)

BIBLIOTHEQUE NUMERIQUE EUROPEENNE : Rapport de synthèse et plan d’actions

Alexandre Moatti, Valérie Tesnière, Noémie Lesquins.

lundi 20 février 2006, par anass


Une course aux contenus de qualité et à leur indexation est lancée entre les 4 à 5 acteurs majeurs de l’Internet. Depuis septembre 2005, de nombreux projets et accords concurrents de Google Print ont vu le jour :

- OCA Open Content Alliance fin septembre (dont Yahoo)
- Accord MSN-British Library début novembre.
- Volltextsuche-online éditeurs allemands novembre. NB : « volltextsuche »= recherche plein texte. Accord Google- American Library of Congress fin novembre « World Digital Library »

On constate au passage que le service Google Book Search est loin des résultats annoncés au point de vue des quantités (de l’ordre de 20 000 livres en un an), et que 70% des contenus sont des contenus provenant des éditeurs (contenus numériques natifs).

Les accords passés avec des bibliothèques sont un élément nouveau : les acteurs majeurs de l’Internet, après un temps de latence entre décembre 2004 et octobre 2005, engagent entre eux une lutte pour la numérisation et surtout l’indexation de contenus de qualité sur Internet . Le nombre de pages sur Internet est en effet le fonds de commerce de ces acteurs : s’apercevant que le nouveau contenu marginal sur Internet est maintenant de peu d’intérêt (blog,...), ils vont chercher et indexer eux-mêmes le contenu de qualité là où il est, dans les bibliothèques et chez les éditeurs. La BNUE doit indiscutablement se positionner par rapport à ce nouveau contexte.

La France, avec Gallica et ses 80 000 documents, a été en avance. Mais, pour le public plus large visé par la BNUE, ou le public client des grands acteurs de l’Internet, ces documents ne correspondent pas aux standards de qualité visuelle sur Internet :
- Les documents sont en mode image, la recherche en mode texte est possible sur les tables des matières uniquement.
- Le format d’affichage est PDF (l’ouverture du logiciel Acrobat et la préparation du document prennent du temps).

La qualité des images n’est plus dans les standards (marges noires, centrage de l’image sur l’écran, inclinaison de l’image,....) Il est souhaitable de sortir de la logique d’une bibliothèque numérique faite pour des chercheurs : la BNUE doit aller vers des standards de visualisation conformes à ceux des moteurs de recherche Internet.

Source :Ensmp.Janvier 2006.Auteurs : Alexandre Moatti, Valérie Tesnière, Noémie Lesquins.

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette