BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Les TIC recèlent un indéniable gisement de compétences

Les TIC recèlent un indéniable gisement de compétences

mercredi 15 mars 2006, par anass


Grâce aux progrès en terme de recherches scientifique et appliquée

Les compétences marocaines en matière de Technologies d’information et de communications (TIC) sont importantes et accomplissent de nombreux progrès en terme de recherches scientifique et appliquée, a souligné Driss Aboutajdine, coprésident de la conférence internationale sur le contrôle, les communications et le traitement des signaux (ISCCSP 2006) qui s’est ouverte lundi dernier à Marrakech.

Ce constat est étayé par l’intérêt porté par plusieurs pays, européens notamment, pour la coopération avec le Royaume dans ce domaine, a-t-il expliqué dans une déclaration à l’agence MAP en marge de l’ouverture de cette rencontre rassemblant des spécialistes en provenance de 42 pays de tous les continents. Par ailleurs, M. Aboutajedine, directeur du laboratoire de recherche en informatique et télécommunications de la Faculté des sciences de Rabat (Université Mohammed V-Agdal), a cité l’exemple de l’accord de coopération en informatique et télécommunications liant le Maroc à la France depuis l’an 2000 et celui initié, cette année, entre le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, d’une part et la France, l’Espagne et l’Italie, d’autre part.

Ce dernier projet, a-t-il précisé, est destiné à préparer les laboratoires de recherches de ces trois pays maghrébins à intégrer l’espace de recherche européen, soulignant, a cet égard, l’appui des autorités compétentes marocaines à de telles initiatives.

Dans le même ordre d’idées, M. Aboutajdine a relevé que le soutien public à la recherche scientifique dans ce créneau se traduit également par la création de nouvelles filières spécialisées dans les TIC au sein des facultés de sciences, le financement de la formation en troisième cycle et la promotion de la formation professionnelle dans ce domaine.

M. Aboutajdine n’a pas manqué de mettre l’accent sur le rôle joué dans ce sens par le Pôle de Compétences national en Technologies de l’Information et de la Communication (STIC), l’un des parraineurs de cette rencontre, à travers l’établissement de contacts avec les compétences marocaines à l’étranger appelées à faire bénéficier les chercheurs nationaux de leurs expériences.

Organisée du 13 au 15 mars dans la cité ocre par le Groupe de recherche en signaux, communications et multimédia de la Faculté des sciences de Rabat, l’ISCCSP 2006 est une occasion pour les chercheurs marocains de s’informer sur les derniers travaux dans les domaines des télécommunications, du multimédia, du traitement des signaux multivoies et du contrôle des systèmes. Au menu de cette rencontre scientifique, quelque 280 présentations et communications articulées autour de sept conférences plénières animées par d’éminents chercheurs représentant de grandes universités de part le monde, tels le Massachusetts Institute of Technologyá, la Technische Universitõt Menchená et le Centre des technologies des télécommunications de Catalogneá.

Tenue une fois toutes les deux années, la ISCCSP est l’une des plus importantes rencontres à l’échelle internationale dans le domaine des télécommunications et du contrôle des signaux. L’actuelle édition permettra aux pays du Nord de l’Afrique et au Maroc en particulier de faire connaître leurs travaux et d’informer les industriels sur les derniers développements en la matière.

Source :Le Matin. Le 14/03/2006.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette