BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > E-Learning > Les TIC au service de l’enseignement : Des enseignants primés pour (...)

Les TIC au service de l’enseignement : Des enseignants primés pour leur créativité

Jihane Gattioui

mercredi 15 mars 2006, par anass


Bonne initiative ! Des enseignants sont primés pour leur créativité. C’est devenu désormais une tradition annuelle. Il s’agit d’un concours national ouvert à tous les enseignants ayant réalisé des projets pour développer leur pédagogie. La seconde édition du forum des enseignants innovants a eu, en effet, lieu dimanche à Rabat, récompensant quelque 10 projets les plus créatifs, utilisant les technologies de l’information et de la communication au service de l’enseignement.

C’est un concours lancé conjointement par le ministère de l’Education nationale et Microsoft Afrique du Nord. Cette action revêt une importance particulière dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement. On veut créer une dynamique pédagogique visant à valoriser les innovations des enseignants.

250 professeurs ont participé à ce concours en 2006 contre 214 en 2005. On note une représentation de toutes les Académies régionales d’Education et de Formation. " L’intégration des technologies de l’information dans l’éducation occupe une place centrale dans notre stratégie pour l’amélioration à court terme de l’enseignement ", estime Latefa El Abida, secrétaire générale du ministère de l’Education nationale. C’est une compétition ouverte à toutes les disciplines, tous cycles confondus.

Le premier prix a été remporté par Ahmed Medhar de Nador. Il a réalisé un site web éducatif sur l’éducation islamique. Abdelaziz Oukka d’Oujda est arrivé deuxième grâce à son projet " projection orthogonale ". La troisième place est revenue à Abdelhaq Kassimi de Rabat dans l’industrie mécanique : transmission de puissance. Les dix gagnants ont reçu des ordinateurs portables. Les trois premiers bénéficieront d’un voyage au Caire pour participer au forum des enseignants innovants du monde arabe et devenir membres d’un Réseau international qui rassemble une communauté d’acteurs pédagogiques qui veulent, via les technologies de l’information, améliorer l’apprentissage et le partage d’idées dans le milieu de l’enseignement.

Par ailleurs, dans le cadre du " Forum des enseignants innovants ", le projet ALEF de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) a récompensé quelque trois enseignants. C’est un projet de coopération bilatérale entre le Maroc et les Etats-Unis. Cette année, on assiste à la première édition du " Prix ALEF pour la pertinence de l’enseignement ". On veut favoriser le lien entre l’apprentissage scolaire et les exigences de la vie réelle.

Le gagnant peut être non seulement un enseignant, mais aussi un groupe d’enseignants, une classe ou un établissement marocain le plus innovant dans la pertinence et les technologies de l’information et de la communication à l’école. " Le projet ALEF a entamé un processus de formation des équipes pédagogiques de ses collèges et écoles primaires pilotes sur l’apprentissage pertinent, c’est-à-dire utile dans la vie réelle. Cette formation doit aboutir à la production, par le personnel enseignant de ces établissements, de matériel didactique innovant et à la formation des équipes locales.", explique Wayne Bush, chargé d’Affaires à l’ambassade des Etats Unis au Maroc. Les trois lauréats ont été sélectionnés parmi cinquante projets soumis.

Le premier prix ALEF a été emporté par Mhani, professeur d’arts plastiques pour des supports multimédia animés et interactifs sur la perspective. Baghdadi, professeur d’arabe, a reçu le deuxième prix pour son projet de présentation interactive " On souhaite la paix dans le monde ". Le troisième prix ALEF a été décerné à Abdourrabi, professeur d’arabe à Errachidia qui a élaboré un site Internet sur l’abandon scolaire.

Le concours est fort intéressant car il vise avant tout les professeurs. Si ces derniers ignorent l’utilisation des nouvelles technologies, ils ne pourront jamais effectuer leur mission comme il faut. Les responsables du projet soulignent que les idées proposées par les participants rivalisent, tous, d’ingéniosité et de créativité. Les enseignants ont, en effet, une ferme volonté de se mettre au service de leurs élèves pour leur offrir le meilleur enseignement.

Source :LE MATIN.Le 14.03.2006.Auteur :Jihane Gattioui


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette