BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > POUR UNE UTILISATION PLUS EFFICACE DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION (...)

POUR UNE UTILISATION PLUS EFFICACE DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION : ACCROÎTRE LE TRANSFERT DES CONNAISSANCES EN SCIENCES SOCIALES, HUMAINES ET ADMINISTRATIVES

vendredi 31 mars 2006, par anass


Au cours des prochaines années, il sera important d’accroître la capacité du Québec à traduire les résultats de la recherche en innovations technologiques commercialisables, mais il faudra aller plus loin. Parce que le marché québécois est plus ouvert que jamais, que le dollar canadien s’est renforcé, qu’Internet bouleverse la relation client/fournisseur, que plusieurs régions québécoises se vident de leurs travailleurs, que la maind’oeuvre de l’Inde et de la Chine gagne en compétences tout en demeurant bon marché - parce que, en un mot, nous vivons maintenant à l’ère de la « concurrence extrême » -, il sera essentiel que les organisations québécoises améliorent leur productivité en tirant profit des technologies de l’information (TI).

En effet, selon les résultats d’études menées récemment au Massachusetts Institute of Technology et à la London School of Economics, les entreprises qui enregistrent les gains de productivité les plus élevés sont celles qui non seulement investissent fortement dans l’achat de TI, mais consacrent aussi des ressources importantes à la transformation de leurs politiques et pratiques socio-organisationnelles. En fait, les entreprises qui savent se distinguer par l’adoption de façons de faire exemplaires sont nettement plus productives que leurs rivales, pour un même budget d’acquisition d’équipement informatique.

SOMMAIRE DU RAPPORT

SOMMAIRE .........3

AVANT-PROPOS.................7

INTRODUCTION - L’INNOVATION SOCIO-ORGANISATIONNELLE EST INDISPENSABLE À L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE..............................9

L’ADOPTION DES TI ET DE PRATIQUES SOCIO-ORGANISATIONNELLES INNOVATRICES CONTRIBUE À L’ACCROISSEMENT DE LA PRODUCTIVITÉ DES ORGANISATIONS ...........................11

LE QUÉBEC DOIT DEVENIR UN MEILLEUR UTILISATEUR DES TI.....15

AMÉLIORER LE SYSTÈME DE TRANSFERT QUÉBÉCOIS : LE DERNIER KILOMÈTRE N’A PAS ÉTÉ FRANCHI COMPLÈTEMENT ........19

RECOMMANDATIONS EN VUE D’AMÉLIORER LE SYSTÈME QUÉBÉCOIS DE TRANSFERT DES CONNAISSANCES ............33

ANNEXE : QUELQUES RÉSULTATS D’ÉTUDES SUR L’IMPORTANCE DES CHANGEMENTS SOCIO-ORGANISATIONNELS ........................................37

BIBLIOGRAPHIE .............................................

Source :CEFRIO.Le 28 Février2005.

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette