BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Société de l’Information et du Savoir > "L’édition de référence libre et collaborative : le cas de (...)

"L’édition de référence libre et collaborative : le cas de Wikipedia".

Laure Endrizzi

vendredi 28 avril 2006, par anass


La « wikification » d’un corpus encyclopédique n’est pas une idée nouvelle. Linda Smith [Smith, 1989], chercheur à la Graduate School of Library and Information Science (University of Illinois, Urbana - Champaign), reprenant les prédictions de Vannevar Bush dans son article As we may think publié en 1945, anticipait déjà l’avènement de « wholly new forms of encyclopedias » qui dans un environnement hypertextuel démultiplieraient les accès au savoir, associeraient auteur et lecteur dans une dynamique de production commune et pointeraient directement sur des références externes. Ce qui en revanche est nouveau avec Wikipedia, ce sont ses barrières éditoriales relativement faibles, sa taille illimitée, sa rapidité dans l’actualisation des connaissances, son développement multilingue et sa relative simplicité technique [Stvilia et al., 2005].

Taxée parfois d’« anti-élitisme » [Sanger, 2004 et 2005]*, d’« anarcho-libéralisme » [Lecointre, 2004]* ou bien encore de « fascisme de la connaissance » [Correa, 2005]*, Wikipedia, cette encyclopédie libre que chacun peut modifier, dérange par sa non-reconnaissance des traditionnels producteurs et prescripteurs du savoir. Si l’expertise des auteurs et le professionnalisme des éditeurs sont remis en question, peut-on encore parler d’encyclopédisme ? Si la médiation traditionnellement assumée par les enseignants et les bibliothécaires est reléguée, peut-on encore parler de transmission du savoir ? Nombreux sont ceux qui pensent que l’absence de validation est rédhibitoire à la fois en termes de qualité mais aussi en termes de légitimité. Mais de plus en plus nombreux sont également ceux qui non seulement l’utilisent comme source et mais aussi participent à la rédaction des articles. A titre d’exemple, le nombre de contributeurs dans la Wikipedia anglaise est passé de 5.500 en janvier 2004 à 50.000 en décembre 2005, et de 580 à 6.300 dans sa déclinaison française ; de même ils sont respectivement 1.025 et 170 wikipédiens très actifs (plus de 100 interventions dans le mois) en décembre 2005. Des chiffres qui ne peuvent laisser indifférents...

Wikipedia renouvelle-t-elle le genre encyclopédique en bouleversant nos représentations ? Autrement dit est-elle un produit de référence fiable donc légitime ou bien faut-il la considérer davantage comme un projet collaboratif autour d’un prétexte encyclopédique ? Les participants sont-ils mus par un militantisme à tendance anarchique ou bien trouvent-ils dans Wikipedia un terrain d’expression inédit pour des formes d’engagements diversifiées ? Voici quelques-unes unes des questions auxquelles nous tenterons de répondre. Après une première partie introductive sur la genèse de Wikipedia et les critiques habituellement formulées à son encontre, nous examinerons la nature de ces nouveaux contenus et la manière dont ils se construisent, avant de nous intéresser aux rôles et motivations des contributeurs. Nous nous interrogerons pour finir sur les usages pédagogiques et les processus d’acculturation en oeuvre.

Source :Inrp.Cellule veille scientifique et technologique . Publié en mars 2006.Auteur :Laure Endrizzi.

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette