BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Télécommunications > Bâtir la future société de l’information à l’ère des (...)

Bâtir la future société de l’information à l’ère des communications mobiles : le cas du Maroc

Auteur :Claudia Sarrocco

mardi 16 mai 2006, par anass


Il faut souvent plusieurs années pour que les innovations et les progrès technologiques réalisés dans les pays développés atteignent les pays en développement. Le coût de la technologie et de son développement ou bien l’absence des compétences nécessaires pour sa mise en oeuvre constituent fréquemment un obstacle à son arrivée dans ces pays. Il se peut même que les services proposés n’exercent aucun attrait immédiat dans les pays moins avancés qui ont d’autres besoins et priorités présentes.

Toutefois, il n’en est pas ainsi de toutes les innovations et plus particulièrement, cela ne vaut de toute évidence pas pour les communications mobiles. Les services mobiles et les utilisations possibles de ces communications sont d’une telle souplesse qu’on peut les adapter à divers besoins que ce soit ceux de l’homme d’affaires de Tokyo qui veut consulter la bourse depuis un taxi jusqu’au menuisier de Rabat qui pourra avoir le téléphone même s’il n’a pas de compte en banque et recevoir les appels de ses clients loin de son lieu de travail.

La croissance des services mobiles offre des possibilités inimaginables. La technologie mobile instaure de nouveaux moyens plus économiques de desservir les zones rurales. L’essor qu’elle a pris est fabuleux ; toutes les prévisions commerciales ont été multipliées plusieurs fois.

La technologie mobile a eu un impact aussi important dans les pays en développement et dans les pays émergents que dans les pays développés. Les communications mobiles, lorsqu’on leur permet de se développer librement dans un marché équitable, bénéficiant d’un environnement réglementaire clair, ont montré leur potentiel en provoquant une révolution dans la vie sociale, économique et culturelle de la population.

Cette étude portera sur l’expérience du Maroc où la formidable croissance du marché des communications mobiles a surpris aussi bien le Gouvernement que les opérateurs eux-mêmes. Le Maroc connaît une forte expansion et une compétitivité croissante dans le domaine des communications mobiles mais n’en reste pas moins un pays doté d’une pénétration très faible en termes de lignes fixes. On analysera dans la première partie de ce document la situation générale du pays ainsi que les facteurs réglementaires et économiques à l’origine de cette explosion, tandis que la deuxième partie sera consacrée à l’impact des services mobiles sur le pays, l’accent étant mis plus particulièrement sur l’économie et la société. On étudiera en outre les perspectives de développement et les limites et freins possibles à l’évolution actuelle.

Source :Tic et développement.l’UIT.Le 28 Juin 2004.Auteur :Claudia Sarrocco

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette