BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Enrichir la dimension "TIC" de la prospective territoriale

Enrichir la dimension "TIC" de la prospective territoriale

Fing

jeudi 18 mai 2006, par anass


Introduction : les TIC, parents pauvres de la prospective territoriale

La démarche prospective repose sur une approche globale et systémique, qui construit les différents futurs possibles à partir de l’analyse d’interactions dynamiques entre différentes composantes : économie, démographie, écologie, politique, technologies, styles de vie, valeurs...

L’une des premières étapes de toute démarche de prospective territoriale consiste donc, une fois les partenaires réunis et l’horizon temporel défini, à identifier les différentes composantes du "système" qu’est le territoire et au sein de ces composantes, les variables-clés susceptibles d’influer de manière significative sur les évolutions du système.

On constate que, dans de tels exercices, la dimension TIC n’est pratiquement prise en compte que sous l’angle de la couverture du territoire par les réseaux haut débit et mobiles - ce qui explique que dans l’exemple du Havre, les TIC en tant que telles n’apparaissent que sous la forme d’une ligne dans le "contexte régional".

Pourtant, les TIC influent de bien d’autres manières sur les dynamiques territoriales. On pourrait arguer que leur banalisation a pour conséquence que le "facteur TIC" est intégré dans l’analyse de variables telles que l’évolution du système productif, la réforme de l’État, la formation, les transports... Mais force est de constater, quand on se penche plus avant dans les "fiches-variables", que c’est rarement le cas. Et lorsqu’elles sont présentes, c’est en tant qu’outils, ce qui n’est pas absurde, mais qui fait en revanche courir le risque de négliger les dynamiques propres des technologies et de leurs usages, et les ruptures qu’elles peuvent entraîner.

En outre, les TIC évoluent, vite et profondément. Deux des caractéristiques majeures de cette évolution concernent tout particulièrement les territoires : la fusion des technologies de communication "fixes" et "mobiles", et l’enfouissement des puces dans l’espace physique, qui fait disparaître la frontière entre le "réel" et le "virtuel". Autrement dit, l’évolution des TIC est susceptible d’avoir un effet encore plus profond qu’aujourd’hui sur la structuration des territoires, les modes de vie et les formes de socialisation, la localisation et l’organisation des activités, les conditions de compétitivité des territoires, etc. A l’inverse, d’autres dynamiques influent sur l’évolution technologique. S’intéresser aux TIC dans la prospective territoriale ne signifie donc pas céder à un quelconque déterminisme technologique, mais enrichir la liste des variables et paramètres qui influent sur l’avenir des territoires.

L’objet de cette note est par conséquent d’explorer de manière synthétique la manière dont certains aspects de la prospective en matière de TIC pourraient venir enrichir la prospective territoriale, et d’envisager la création d’outils libres d’accès pour aider à enrichir les démarches de prospective territoriale d’une dimension TIC.

Source : Fing.Le 22 Mars 2006. Auteur :Fing

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette