BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Intelligence Economique > Environnement et Management Stratégique des PME : le cas du secteur (...)

Environnement et Management Stratégique des PME : le cas du secteur Internet

Gaël GUEGUEN

mardi 4 juillet 2006, par anass


L’étude de la relation entre l’entreprise et son environnement repose sur différents courants de pensée allant du déterminisme au volontarisme. Si des voies intermédiaires existent, l’analyse de l’entreprise de petite dimension est souvent envisagée sous l’angle de la contrainte environnementale, notamment dans la sélection des choix stratégiques (strategic fit). Le travail de recherche mené tend à mesurer le potentiel de volontarisme de la PME. Celui-ci repose sur deux conceptions : la première vise à identifier le caractère proactif des stratégies utilisées (proactivité) ; la seconde tend à estimer le degré de liberté dans le choix des stratégies (anti-déterminisme). Afin de concentrer l’effort de recherche, seul l’aspect anti-déterministe sera analysé. La question est de savoir si la PME développe sa stratégie dans une perspective de fatalisme environnemental (contrainte dans les choix) ou d’émancipation environnementale (liberté dans les choix). Du fait d’un environnement de proximité, d’une vision stratégique de la part du dirigeant, de l’utilisation de comportements entrepreneuriaux, ou de l’usage de stratégies relationnelles, il semble que l’entreprise de petite taille (dans un sens plus général, la PME) puisse développer des stratégies en marge des contraintes imposées par le contexte. Afin de mesurer cette possibilité, deux groupes d’entreprises ont été testés  : un échantillon est constitué de PME du secteur Internet et l’autre est composé de PME sans rapport, en termes d’activités, avec Internet. L’intérêt est de mettre en avant d’éventuelles spécificités du management stratégique au sein de la "nouvelle économie". Après avoir mené plusieurs tests statistiques (effets modérateurs, analyse discriminante,...) sur les dimensions de l’environnement (incertitude, complexité, dynamisme, turbulence) et sur quatre catégories de stratégie (entrepreneuriale, de positionnement, de flexibilité, relationnelle), il apparaît que les perspectives volontaristes sont applicables aux PME : il existe une autodétermination de la part des entreprises de petite dimension à sélectionner des comportements stratégiques spécifiques. La PME dispose d’une marge de manoeuvre dans le choix de ses stratégies en regard de l’intensité de l’environnement.

Source :Sciences de Gestion.Doctorat doctorale : Sciences de gestion.2001. Auteur :Gaël GUEGUEN

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette