BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Aspects juridiques des sciences de l’ information > LE DATA MINING : ASPECTS JURIDIQUES DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU (...)

LE DATA MINING : ASPECTS JURIDIQUES DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU REGARD DE LA PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES

Sulliman Omarjee

lundi 16 octobre 2006, par anass


Les nouvelles technologies de l’information, en même temps qu’elles facilitent le déplacement et le stockage des informations, contribuent à leur croissance exponentielle ; celles ci sont en nombre disproportionné par rapport aux moyens humains pour les traiter. Face au problème de la surabondance d’information, les technologies du data mining offrent, grâce aux processus d’intelligence artificielle de traiter ces masses monstrueuses de données afin d’en extraire l’information cruciale, celle qui sera déterminante pour une prise de décision efficace. L’application de cette technologie intelligente sur des données à caractère personnel permet le profilage des individus, de prédire leur comportement et d’agir en conséquence. Le contexte de l’Internet est particulièrement propice à un tel profilage. Cependant, une telle connaissance des goûts et comportements de la personne se heurte au droit de celle ci à être laissé tranquille, au respect de sa vie privée face à des intrusions sans cesse plus envahissantes. Il existe ainsi un point de conflit entre le désir de profiler une personne grâce au data mining et le droit de celle ci à s’y opposer. C’est ce point de conflit que la présente contribution se propose d’étudier.

Source :Droit-NTIC.Auteur :Sulliman Omarjee


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette