BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Aspects juridiques des sciences de l’ information > Propriété Intellectuelle > Study on the : Economic impact of open source software on innovation and (...)

Study on the : Economic impact of open source software on innovation and the competitiveness of the Information and Communication Technologies (ICT) sector in the EU. Final report.

Rishab Aiyer Ghosh, MERIT

mardi 6 février 2007, par anass


Résumé

Sur ce sujet un rapport vient d’être publié au niveau de la commission européenne dans la perspective de l’objectif de Lisbonne visant à faire de l’Union l’économie de la connaissance la plus compétitive d’ici à 2010. Le rapport a été réalisé à la demande de la DG Entreprises et industrie de la Commission européenne.

Les logiciels libres sont désignés par l’acronyme FLOSS qui signifie : “Free/Libre and Open Source Software”, pour Logiciel Libres et Open source.

Le rapport fait ressortir que grâce à l’impact des FLOSS sur le secteur européen des technologies de l’information et de la communication (TIC) la compétitivité de l’Europe pourrait s’en trouverait renforcée. En effet la présence européenne parmi les concepteurs de FLOSS est forte (63 % des développeurs de tels logiciels résident dans l’Union européenne, contre 20 % seulement aux États-Unis et au Canada) et ainsi tendrait à compenser l’insuffisance de capital-risque à destination de créateurs de logiciels, par rapport aux Etats-Unis. Ce serait également un moyen de compenser la faiblesse des investissements dans les TIC.

« Un modèle de simulation de croissance et d’innovation montre qu’une progression de 20 % à 40 % de la part des FLOSS dans les investissements logiciels se traduirait par un surplus de croissance de 0,1 % du PIB annuel de l’UE, abstraction faite des retombées au sein du secteur des TIC lui-même - soit plus de 10 milliards d’euros par an »

« Les logiciels FLOSS offrent en Europe des opportunités à de nouvelles entreprises, la perspective d’un rôle plus important dans la société de l’information prise au sens large et un modèle d’affaires cadrant bien avec les PME européennes », peut-on lire dans le rapport. « En fournissant un environnement propice au développement d’aptitudes valorisé par les employeurs et en retenant une plus grande part de valeur ajoutée sur place, les logiciels FLOSS peuvent encourager la création de PME et d’emplois. »

Source :Intellinor.2006.Auteur :Rishab Aiyer Ghosh, MERIT


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette