BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Intelligence Economique > Du renseignement à l’intelligence économique

Du renseignement à l’intelligence économique

Alain JUILLET , Décembre - 2004

lundi 3 janvier 2005, par Collecte CND R.L

Dans un constat lucide, le Haut responsable chargé de l’intelligence économique rappelle que l’information n’est plus constitutive du pouvoir, mais créatrice de valeur à partager. Aussi les entreprises et l’État doivent-ils s’adapter et mettre en place les organisations pour recueillir et partager l’information ; cela passe par l’orientation de la recherche, la synthèse et la diffusion de l’information. La compétition économique conduit à la fois à mettre en place des actions offensives, et symétriquement à défendre son patrimoine. La France étant en retard, il s’agit de passer de la défense économique active ; doctrine pouvant s’étendre progressivement à l’Union européenne.

Nous sommes dans un monde complexe et contradictoire, en évolution de plus en plus rapide, dans lequel le volume et la multiplicité de l’information transforment chaque individu, chaque entreprise, et chaque État, en acteur et arbitre d’un jeu qui souvent le dépasse.

On sait plus, plus vite, et sur plus de choses tout en sachant que la vulnérabilité est en relation directe avec le volume du flux d’informations recueilli et que la réalité virtuelle prend parfois le pas sur la vraie. Face à la volonté de puissance d’entreprises ou d’États, nous trouvons d’autres États, des multinationales, et des organisations mafieuses ou terroristes.

Il faut se souvenir que parmi les cent puissances mondiales les plus riches il y a plus d’entreprises multinationales que d’États. Il faut garder à l’esprit que les mafias et les organisations terroristes blanchissent leurs capitaux dans les entreprises et les organisations humanitaires ou charitables.

Sous l’emprise des alliances politiques ou des accords commerciaux, des intérêts publics ou privés, de la pression internationale et des mouvements de capitaux, des approches philosophiques ou religieuses, du développement des organisations criminelles, l’ami peut être aussi l’ennemi, et le concurrent souvent partenaire.

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette