BdD des Sciences d’Information

Accueil du site > Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) > Internet- Intranet > Projet internet : soyons pragmatiques !

Projet internet : soyons pragmatiques !

Par Olivier Cibrario

lundi 3 janvier 2005, par Collecte CND R.L

VWebmarketing ? Voila un bien grand mot utilisé à tort et à travers par la myriade des acteurs Internet... Aujourd’hui lorsque l’on est à la recherche d’un prestataire pour la réalisation de son site Web, on est souvent perdu... Et il y a de quoi !

Modules dynamiques, Flash, html, php, asp, référencement, promotion en ligne... autant de termes qui, en général, sont méconnus par le novice désireux de lancer tout de même son projet.

En outre, certaines sociétés sont spécialisées dans le conseil, d’autres dans le référencement, ou encore le webdesign... Alors, à qui faire confiance ?


1- Mesure des résultats

La mise en ligne d’un site Internet peut avoir plusieurs objectifs : notoriété, prospection, vente en ligne, etc... avec si possible un retour sur Investissement à la clé.

Ce dernier n’est pas toujours facilement mesurable lorsqu’il s’agit d’un site ayant pour but le développement de l’image de marque de l’entreprise concernée.

En effet, les gains qualitatifs ne sont pas forcément chiffrables.

Or, il existe des moyens clairs et efficaces pour mesurer l’impact de la mise en ligne d’un site Web, à différents niveaux : mesure d’audience, qualification des contacts, traking, etc. Ces solutions ne sont pas toujours préconisées de manière adéquate par les prestataires, alors qu’ils sont la clé de voûte de votre réussite sur Internet. Leur analyse permet une évolution du site en fonction des résultats.

2- Mise à jour

L’efficacité d’un site se traduit également par une certaine flexibilité, en terme d’actualisation des informations. En effet, la mise à jour du contenu est non seulement importante au niveau de l’image (un site qui « bouge » est un site qui est consulté), mais également au niveau du référencement (un site actualisé gagne davantage de positions dans les moteurs). Là encore, la plupart des prestataires vous proposent toutes sortes de solutions dynamiques, pas toujours dimensionnées en fonction des besoins du client. Il faut savoir que la mise à jour des informations ne doit pas automatiquement s’effectuer par des modules dynamiques.

Les traditionnels sites en html peuvent s’avérer intéressantes pour la PME qui souhaite disposer d’un support avec une actualisation peu fréquente. Le code html présente une marge de manœuvre suffisante pour toutes les débauches graphiques (rien n’ interdit d’insérer du Flash dans une « coque » html).

En outre, la technologie présente un bon « terrain » pour le référencement. L’actualisation du site (à partir du « dur ») pourra se faire par le prestataire au moyen de forfaits d’heures de « webmastering » (ou maintenance).

Alors, webmastering ou module dynamique ? Toute dépend de la fréquence d’intervention... Vous devrez donc vous assurer que votre prestataire vous propose la bonne solution. 3- Référencement

Il est important de prévoir la composante référencement dès l’élaboration du site. -----

Cela passe par une structure qui permet la « lisibilité » du site par les outils de recherche. Pour exemple, un site entièrement en Flash aura un handicap à ce niveau, même si ce dernier sera intéressant au niveau design. En effet, les moteurs doivent trouver des liens textes pour parcourir le site, et donc le positionner.

Tout prestataire sérieux doit réaliser une étude de marché très précise quant au choix des mots clés, en « pesant » le potentiel de trafic et les occurrences résultant des requêtes choisies. C’est du marketing, car il s’agit de trouver de véritables « niches » de marché. Ensuite, il faut s’assurer qu’il y ait un suivi des positions afin de mesurer l’efficacité de l’action et un suivi des statistiques, pour visualiser entre autre, quels sont les mots clés qui amènent le plus de trafic.

L’important est de développer du trafic, oui, mais surtout « qualifié », en choisissant des expressions qui correspondent à l’offre présentée. Par exemple, une station de ski n’aura aucun intérêt à être positionnée sur le mot clé « ski » car 90 % du trafic constituera une certaine pollution. En revanche, il pourra être intéressant pour cette entreprise d’être positionnée sur « station ski savoie ».

Cette composante est très importante car elle influence le contenu du site, qui doit, dans la mesure du possible reprendre les mots clés issus de l’action de référencement. Ne pas négliger également la promotion en ligne (via des regies telles que Google, Overture ou Espotting) dont l’intérêt est maximal lorsque l’on cible des actions périodiques (ex : Noël). Seul le référencement manuel vous apportera des positions de manière durable dans le temps.

4- ergonomie et design

Un dernier conseil : méfiez-vous des sites « cd-rom », qui ne sont pas adaptés à une utilisation sur Internet. Certaines agences web ont tendance à proposer des sites au design avant- gardistes, sans tenir compte des autres éléments :

- Le temps de téléchargement : penser aux personnes qui sont équipées d’un modem 56 k, surtout si c’est votre cible
- La mise à jour : attention à certaines technologies qui ne facilitent pas l’actualisation des informations (ex : Flash)

- L’indexation par les moteurs de recherche : encore et toujours... (voir plus haut)

Le design d’un site est effectivement important, il doit être en accord avec la charte de votre entreprise. Néanmoins, pensez à ne pas négliger les autres critères. Enfin, l’ergonomie de votre site doit encourager l’internaute à revenir, et cela passe par le fait qu’il ne se perde pas dans vos pages ! Penser à la simple règle des 3 clics est déjà un grand pas.

Conclusion

Avant de lancer un projet Internet, faites le point sur les éléments qui viennent d’être listés (objectifs du site, etc.), entourez vous de personnes qui sont déjà dans le « bain » et ne vous laissez pas influencer pas des discours commerciaux bien rodés. Affirmez vos besoins, c’est à la technologie de s’adapter à vous, et non le contraire ! Votre choix doit se porter sur un prestataire qui vous écoute avant tout, et qui vous propose davantage un partenariat dans le temps plutôt qu’une solution rapide, sans suivi.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette